Les chais d'aujourd'hui sont de véritables prouesses techniques et ils marient à merveille technologie et esthétisme

Zoom sur 4 nouveaux chais que vous aurez hâte de découvrir par vous même

chais_cheval_blanc

Le chais du Château Cheval Blanc - © Gerard Uferas

Dans la liste des plus beaux chais du bordelais on connaissait ceux de Cheval Blanc, de La Dominique, de Cos d'Estournel, de Montrose, de Malartic-Lagravière, de Talbot, de Beychevelle ou bien encore de Pédesclaux pour ne citer qu'eux...

Après plusieurs mois de travaux, 4 nouveaux chais viennent compléter cette liste pestigieuse !

A Léognan, le Château Haut-Bailly vient de révéler un chai circulaire furtif

L'idée d'un nouveau chais est née en 2015 quand le Château Haut-Bailly a obtenu une note de 100 points Parker. Le projet, confié à l'architecte Daniel Romeo et au paysagiste Hervé Rosset, est présenté en 2017, le chantier commence en juillet 2018 et le millésime 2021 inaugurera les lieux.

Parfaitement intégré dans son environnement, ce chais offre une vue inédite sur le vignoble. Dans ce bâtiment technique, qui abrite une nouvelle unité de vinification, d'élevage et de stockage, tout est soigneusement dissimulé. Pas un câble, pas une prise électrique, pas une tuyauterie ­ne sont visibles.

Les 54 grandes cuves sont disposées en 3 cercles concentriques. L'endroit mélange avec harmonie l'inox, le béton, le verre et le bois et la lumière naturelle descend sans entrave jusqu'au chai à barrique, au sous-sol du bâtiment.

Pour en savoir plus n'hésitez pas à vous lire les articles du Figaro, celui de Terre de Vins ou celui de Yohan Castaing.

Chateau Haut Bailly

© Raphaël Zimmermann - Oryx Photo

A Saint-Emilion, le Dôme est le nouveau chai signé Norman Foster

C'est à Saint-Emilion, pour son compatriote Jonathan Maltus propriétaire du Château Teyssier, que l'architecte britannique Norman Foster, déjà connu pour avoir conçu le chai du Château Margaux, a conçu le "le Dôme". Ce nouveau chai permettra à Jonathan Maltus de présenter un de ses vins au nouveau classement de Saint-Emilion en 2022.

Le chai circulaire, outil de vinification ultra moderne et partiellement enterré dans le sol, se fond dans le paysage inscrit par l'Unesco au patrimoine mondial et offre une vue à 360 degrés sur les vignobles d'Angélus ou de Canon. Il devrait être inauguré au printemps 2021.

Peut être une image de ciel et nature

© Sébastien Duvergé

A Saint-Emilion, les chais lumineux du Château Troplong Mondot

Quatre ans après sa reprise par le groupe SCOR et après quatre ans de travaux, le château Troplong Mondot (1er Grand Cru Classé ‘B’ de Saint-Émilion) dévoile ses nouvelles installations techniques qui se se doublent d'une offre œonotouristique haut de gamme.

Ces nouveaux équipements de 4.300 m2 ont été imaginés par les architectes Bernard Mazières et Audrey Pédezert associés aux décorateurs parisiens Bruno Moinard et Claire Bétaille pour que la partie technique s'harmonise avec la partie réceptive et les bureaux de l'équipe.

Ce nouvel outil technique abrite 42 cuves inox gravitaires de 30 à 100 hectolitres, 2 chais d'élevage pouvant accueillir jusqu'à 1200 barriques, un espace de réception vendange climatisé et assorti d'une chambre froide pouvant abriter une journée de récolte.

Un sas à double porte battante s'ouvre sur une passerelle suspendue à neuf mètres de hauteur. Elle surplombe le 1er chai à barriques aux murs sombres. Vertigineux... Il contraste avec le second chai qui est lui par opposition en béton clair.

L'ensemble, et c'est ce qui est remarquable, s'intègre très subtilement dans le paysage. De l'extérieur, rien ne laisse présager une telle transformation. 

Pour en savoir plus n'hésitez à lire l'article de Yohan Castaing ou celui de Terre de Vins.

Troplong Mondot, un chai « vertigineux » – Anthocyanes

© Romain Ricard

 A Pauillac, le style contemporain du nouveau chai du Château Lynch-Bages

Le chantier titanesque au Château Lynch-Bages a démarré en 2017. Il résulte d'un travail commun entre la famille Cazes, Didi Pei et Rossana Gutiérrez, basés à New-York, et Arnaud Boulain, BPM Architectes à Bordeaux, l'architecte responsable de la maîtrise d'œuvre du chantier.

et le 1er millésime a bénéfici

Le projet de construction et les travaux qui en découlent sont la suite logique de l'étude détaillée du vignoble, de ses parcelles et de leur préservation. La rénovation des installations techniques de vinification constitue la conclusion d'un travail de plusieurs décennies.

Le nouveau bâtiment dévoile un espace exclusivement dédié à la réception de la vendange, un cuvier sur-mesure permettant des vinifications parcellaires précises, un chai agrandi pouvant élever simultanément deux millésimes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet incroyable chantier n'hésitez pas à vous reporter à l'article de Yohan Castaing ou aller directement sur le site du Château Lynch-Bages

Château Lynch-Bages : l'œuvre d'une vie – Anthocyanes

© Anthocyanes