Aujourd'hui mardi 11 mai, c'est la Journée mondiale des espèces menacées

Et le problème ne se passe pas qu'en dehors de nos frontières car la France a elle aussi sa liste rouge d'espèces menacées

journ_e_mondiale_des_especes_menacees

D'après une étude de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN), ce sont plus de 20.000 espèces de plantes et d'animaux qui sont en danger de disparition imminente chaque année. C'est tout simplement un chiffre énorme !

La Liste rouge de l'UICN est ainsi l'indicateur qui permet de suivre l'état et l'évolution de la biodiversité dans le monde.

On sait qu'aujourd'hui sont menacée de disparition :

  • 1 espèce de mammifères sur 4,
  • 1 oiseau sur 8,
  • 1 amphibien sur 3
  • 1 espèce de conifères sur 3...

Au niveau européen, l'IUCN souligne que 7,5% des espèces marines sont menacées et ont atteindrait 40% pour la catégorie des requins et des raies.

journ_e_mondiale_des_especes_menacees

La France a elle seule figure parmi les 10 pays hébergeant le plus grand nombre d'espèces menacées. Ce ne sont pas moins de 1.000 espèces menacées au niveau mondial qui sont présentes sur le territoire national (métropole et outre-mer confondus).

Pour préserver la diversité de la faune et de la flore, il est important de connaître la situation précise de chaque espèce, de surveiller l’évolution des menaces et d'identifier les priorités d’actions : c'est l'objectif de la Liste rouge nationale des espèces menacées établie grâce à un gros travail collaboratif.

Selon le comité français de l'IUCN, en France métropolitaine sont menacés de disparition :

  • 14% des mammifères,
  • 24% des reptiles,
  • 23% des amphibiens,
  • 32% des oiseaux nicheurs,
  • 19% des poissons d'eau douce,
  • 28% des crustacés d'eau douce,
  • et 15% des espèces d'orchidées.

En outre-mer, plus d'un tiers des espèces d'oiseaux de La Réunion sont menacées ou ont déjà disparu. Les trois reptiles terrestres sont menacés, ainsi que 14% des papillons de jour, 21% des libellules et demoiselles et 33% des poissons d'eau douce de l'île. En Guyane, 13% des oiseaux et des poissons sont menacés, 10% des reptiles terrestres et 16% des mammifères marins. En Martinique, ce sont 47% des reptiles, 28% des mollusques et 21% des oiseaux qui sont menacés. 15% des coraux constructeurs de la Réunion sont également menacés ou quasi-menacés, tout comme 12% de ceux présents à Mayotte et 6% dans les îles Éparses. Pour la flore, les menaces de disparition concernent par exemple 15% des plantes vasculaires indigènes de Guadeloupe et 30% à La Réunion.

Et malheureusement ce sont souvent les comportements humains qui sont à la source de toutes ces disparitions et menaces de disparitions. Toutes les études le montrent : du fait de la déforestation, de l'urbanisation, du réchauffement climatique et de bien d'autres activités anthropiques, la 6ème extinction de masse est plus que jamais là.

Cette Journée mondiale, initiée en 2006 par le Congrès des États-Unis, a pour but de sensibiliser le monde scientifique et le grand public à ce constat inquiétant.