Pour aider le secteur de la viticulture dans la crise sanitaire actuelle, le gouvernement a mis en place un dispositif de distillation de crise

Ce dispositif est en place depuis le 5 juin, il est à hauteur de 145 millions d'euros et les demandes doivent être finalisées pour le 19 juin

La demande d'aide à la distillation de crise peut être faite par les exploitants, les caves coopératives et les négociants vinificateurs (vendangeoirs).

Sont concernés les vins AOC, IGP et VSIG détenus par les producteurs au 31 mai 2020 qui respectent les normes analytiques de l'AOC, dont le TAV (titre alcoométrique volumique) n'est pas inférieur à 10,5% vol. au moment de leur livraison à la distillation et pour un volume minimum de 10 hl par catégorie de vin.

L'aide, qui n'est pas assujettie à la TVA, sera de 78€/hl pour les AOC et IGP et de 58€/hl pour les VSIG. Cette aide sera versée par l'Établissement national des produits de l'agriculture et de la mer autrement appelé FranceAgriMer qui aura également la charge de réaliser des contrôles.

Si la quantité globale couverte par les engagements conduit à dépasser le budget prévu, FranceAgriMer déterminera un taux unique national de réduction à appliquer au volume figurant dans chaque engagement individuel pour chaque catégorie de vin. Cette réduction s'appliquera de manière identique à chaque engagement dans la limite de 10 hl.

Image associée

Le calendrier de l'aide est le suivant :

  • Retour du formulaire d'engagement unique avant le 19 juin 2020 auprès d'un unique distillateur agréé. Vous pouvez envoyer dans un premier temps votre engagement par mail puis faire suivre obligatoirement l'engagement original par courrier.
  • Livraison impérative à votre distillateur du 5 juin au 4 septembre 2020.
  • Paiement par le distillateur au plus tard le 30 novembre 2020.

S'il n'y a pas de plafond en volume, des pénalités seront dues en cas de non-respect des engagements de souscription (pénalité égale à 50 % du montant payé par le distillateur pour une livraison inférieure à 80 % et au moins égale à 50 % et pénalité égale à 100% du montant correspondant au volume du contrat notifié multiplié par le tarif de l'aide pour une livraison inférieure à 10 hl ou à 50%).

Gironde, retour à la page d'accueil

Voilà les distillateurs agréés en Gironde : 

Si vous souhaitez des informations complémentaires, n'hésitez pas à contacter le service Entreprise de la Chambre d'Agriculture de la Gironde au 05.56.79.64.14 ou par mail à entreprises@gironde.chambagri.fr