La Chambre d'Agriculture de la Gironde a ouvert depuis le 30 mars dernier une concertation publique sur la Chartre du bien vivre ensemble en Gironde

Chaque citoyen peut donner son avis sur la dite charte jusqu'au 30 avril minuit

Habiter dans un milieu rural suppose la compréhension des rythmes de chacun, des activités, des contraintes agricoles : élevage, épandage des fumiers et lisiers, semis, déplacements des machines et camions, vendanges et récoltes... La campagne est un espace à vivre pour tous où chacun doit pouvoir trouver sa place et mieux se connaître.

Dans un souci du "bien vivre ensemble" cette Charte du bien vivre ensemble en Gironde vise à favoriser le dialogue entre les habitants, les élus locaux, les agriculteurs et leurs salariés et à répondre aux enjeux de santé publique liés à l'utilisation de produits phytosanitaires en agriculture à proximité des zones d'habitation.

Son objectif est aussi de formaliser l'engagement de l'ensemble des agriculteurs girondins et des acteurs locaux à recourir aux bonnes pratiques de protection des cultures et à réduire l'utilisation des produits phytosanitaires.

Elle s'appuie sur les textes en vigueur et constituera notamment la charte d'engagements des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, prévue par le décret et l'arrêté du 27 décembre 2019 qui précisent les contours de la mise en place de ces chartes et définissent des zones de non traitements en limite de parcelles des habitations.

Cette Charte du bien vivre ensemble en Gironde a été élaborée depuis l'automne 2019 par la Chambre d'Agriculture de la Gironde grâce à diverses réunions de concertation organisées en partenariat avec :

  • les représentants des agriculteurs que sont les organisations professionnelles agricoles,
  • les représentants des maires de Gironde, des collectivités territoriales et de l'Etat,
  • et les représentants des associations départementales de riverains ou environnementales.

Donc depuis le 30 mars, cette Chartre du bien vivre ensemble en Gironde est mise en concertation publique pour une durée d'un moisChaque citoyen peut donner son avis sur la dite charte en remplissant le formulaire prévu à cet effet avant le 30 avril minuit.

Ce questionnaire renvoie à chacun des paragraphes de la charte du "bien vivre ensemble". Ce découpage permettra à la Chambre d'Agriculture de la Gironde de trier les différentes observations et d'établir une synthèse en compilant les avis ou propositions selon les différentes thématiques abordées dans la charte.