Dès cette année 2020, le classement annuel des crus bourgeois du Médoc devient quinquennal

Ce nouveau classement fait un retour à une hiérarchisation à 3 niveaux : Cru bourgeois, Cru bourgeois supérieur et Cru bourgeois exceptionnel

Afficher l’image sourceL'arrêté ministériel du 29 décembre 2017, indique qu'à partir du millésime 2018, vont de nouveau figurer sur les étiquettes et pour une durée de 5 ans, les 3 mentions : Cru Bourgeois, Cru Bourgeois Supérieur et Cru Bourgeois Exceptionnel. Ce nouveau classement a donc été publié en ce début d'année 2020.

Ce nouveau et premier classement sera révisable tous les 5 ans. Il concerne tous les châteaux (uniquement pour ce premier classement) qui ont obtenu au moins cinq fois la mention Cru Bourgeois entre 2008 et 2016.

Tous les rouges des huit appellations du Médoc ont eu la possibilité de postuler (Le dépôt des dossiers de candidatures a été clos le 30 septembre 2018.) à ce classement pour les millésimes de 2018 à 2022 : Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe, avec comme nouveauté, l'ouverture aux coopératives.

Afficher l’image source

Ce nouveau classement est fondé sur 7 grands principes :

  • Qualité du vin mesurée lors d'une dégustation à l'aveugle sur plusieurs millésimes,
  • Indépendance et impartialité des jurys et dégustateurs, encadrés par un organisme de vérification,
  • Valorisation des points positifs mis en avant par chaque château,
  • Respect de l'environnement,
  • Contrôles de la qualité perdurant pendant toute la durée du classement,
  • Engagement vis à vis des consommateurs,
  • Traçabilité & authentification de chaque bouteille grâce au sticker "Cru Bourgeois".

Le jury a retenu 249 crus, soit 31% de la production médocaine (28 millions de bouteilles) :

  • 179 Crus bourgeois,
  • 56 Crus bourgeois supérieur,
  • et 14 Crus bourgeois exceptionnel.

Vous pouvez retrouvrer l'intégralité du classement ici.