Côté intempéries les années se suivent et semblent malheureusement se ressembler pour les viticulteurs Girondins

En effet, après l'épisode de gel d'avril 2017, c'est la grêle qui s'est abattue sur notre département ce samedi 26 mai 2018 avec cette année encore beaucoup de dégâts

Résultat de recherche d'images pour "grêle bordeaux"

L'épisode de grêle de samedi était tellement violent et exceptionnel que tous les medias locaux et même nationaux ont fait une large page aux images et aux dégâts occasionnés par ces 10 minutes de déluge.

Images de déluge dans les rues de Bordeaux, vignobles meurtris du Médoc à Cognac, il n'aura pas fallu plus de 10 minutes à la grêle pour détruire toute ou partie de la production viticole de l'année et inonder habitations et magasins dans la métropole bordelaise. Dix minutes synonymes de catastrophe pour certains.

Pour en savoir plus, voici les liens vers les articles que le journal Sud-Ouest à consacrer à cet épisode de grêle. Vous pouvez donc aller ici, ici ou encore ici.

Mais pour établir un état des lieux, comprendre le phénomène et appréhender ses conséquences, la rédaction de France 3 Nouvelle-Aquitaine a bousculé sa programmation et a proposé ce lundi 28 mai à 9h50 une émission spéciale avec sujets, interview et réactions des différents corps concernés. 53 minutes pour faire le point sur ce phénomène météo qui s'est abattu sur la Nouvelle-Aquitaine et ses lourdes conséquences. C'est à voir ici.

Bordeaux : Près de 7000 hectares de vignes endommagés par la grêle

Certes de n'est pas comparable au gel de l’année dernière même si c'est un drame pour ceux qui ont subi ce désastre. On parle aujourd'hui de 4 à 5 % du vignoble bordelais et pas de 40-50 % ou 80 % qui avaient été touchés l'an passé. Près de la moitié du vignoble des appellations de Blaye et Bourg, dans le nord de la Gironde, a été durement frappée par la grêle, soit 5.500 hectares. Le sud du Médoc est également concerné à hauteur de 1.200 hectares ainsi que l'Entre-deux-mers avec 400 hecatres dans l'Est de la Gironde.

Ce sont 3.400 hectares qui ont été détruits à plus de 80 %. La situation est préoccupante pour les vignerons déjà affectés par le gel d'avril 2017 qui concernait 60.000 hectares sur les 114.000 hectares du vignoble bordelais au total.

Le préfet de Nouvelle-Aquitaine, Didier Lallement s'est rendu aujourd’hui à la rencontre des viticulteurs et la semaine prochaine il installera une cellule d'urgence avec des représentants de la filière, des collectivités locales et des services de l'Etat pour proposer rapidement "des mesures concrètes" afin de préserver l"activité de la filière.

Résultat de recherche d'images pour "grêle bordeaux"Résultat de recherche d'images pour "grêle bordeaux"